Vivez l'actualité
de la bioéthique

Inscription à la newsletter hebdomadaire
du Forum Européen de Bioéthique

Merci! Votre demande a été reçue!

Oups! Quelque chose s'est mal passé lors de la soumission du formulaire

BIOÉTHIQUE ET
ENVIRONNEMENT(S)

À L’AUBETTE OU SUR WWW.FORUMEUROPEENDEBIOETHIQUE.EU
Du
1
er
au
4
Février 2023
Conférences
et débats

Forum Européen
de bioéthique

Nous évoluons dans un monde qui nous dépasse. Un monde horizontal, instantané, complexe, où l’émotion prime sur la raison et le manichéisme, sur la nuance et le temps long.

Comment s’informe-t-on aujourd’hui ?
Des vidéos d’une minute trente, des tweets lapidaires,
de quelques centaines de caractères, des avis d’experts autoproclamés, influenceur.ses / influencé.es / témoins /
victimes / lanceur.ses d’alerte… qui placent autant de produits que d’idéologies dans nos cerveaux avides d’informations.

L’accès aux connaissances et un immense défi. Lui seul peut garantir notre liberté de pensée et nous permettre de choisir, de façon éclairée, certaines lignes directrices de notre société.

Qui décide du monde de demain ?
Nous sommes huit milliards d’êtres humains sur la planète
et nous avons tous notre mot à dire sur ce qui fait sens dans le monde. La bioéthique est l’affaire de tous, pas seulement d’une poignée de scientifiques, de politiques ou de chefs d’entreprise puissants. Il faut un espace public, laïque et indépendant où l’on peut discuter, s’émerveiller et parfois malmener les évolutions
de la société, de la science, de la technique et de la médecine.

Au Forum Européen de Bioéthique, nous proposons depuis plus de dix ans, de prendre le temps de s’informer, d’échanger, de bousculer ses certitudes et parfois même de changer d’avis, avant de se forger une opinion sur des questions souvent cruciales qui, par essence, souffrent d’a priori.
Dr. Aurélien Benoilid
Président du Forum Européen de Bioéthique
Logo blanc du formu européen de bioéthique

édition 2023

BIOéthique et
environnement(s)

La bioéthique a pour vocation l’étude des questions éthiques soulevées par l’évolution des techniques et de la médecine. Bien que la thématique écologique ne figurât pas dans la loi relative à la bioéthique, elle représentait tout de même 10 % des contributions obtenues lors de la consultation des États généraux de la bioéthique. Il est donc parfaitement logique et légitime que le Forum Européen de Bioéthique s’empare de cette thématique et y consacre une édition.

L’être humain, à bien des égards, entretient un lien très singulier avec son environnement. À l’instar de tous les animaux, il y puise et épuise, au gré de ses besoins, les ressources qui lui sont nécessaires et produit d’importantes quantités de déchets. 

Mais l’espèce humaine se caractérise par son intempérance et ses besoins impérieux. Sa population, qui n’a jusqu’à présent jamais cessé de croître, a nécessité la domestication de la terre, du bétail et même des océans. Curieux par nature, explorateur né, doté d’une ingéniosité sans bornes, mais également assoiffé de conquête et de puissance, il a parfois tendance à confondre ses besoins, ses désirs, ses pulsions et ses lubies.

Mais les conséquences de ses actes se rappellent à lui de manière âpre et violente. La température grimpe, les catastrophes naturelles se succèdent, la biodiversité s’effondre, son confort, sa santé, son bien-être, son bonheur et même ses libertés sont menacées. Il a les yeux ouverts, mais ne sait pas comment inverser la tendance dans une société mondialisée dont le modèle de croissance paraît obsolète et pourtant inéluctable.

Si la science et les évolutions technologiques sont parfois destructrices pour notre environnement, elles sont aussi de merveilleux outils, tant pour comprendre et mesurer notre impact sur la nature que pour en réparer les dégâts. L’être humain est au carrefour d’un avenir incertain. Il est à la fois responsable des bouleversements environnementaux, mais aussi la victime, l’observateur privilégié, la conscience et le dernier espoir. 

ASSISTER AU FORUM
EUROPÉEN DE BIOÉTHIQUE

Événement à retrouver en digital sur
www.forumeuropeendebioethique.eu
Grande salle de l’Aubette
place kléber à Strasbourg
Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles

MERCREDI 1ER FéVRIER 2023

 CONFéRENCE INAUGURALE :
L’ÊTRE HUMAIN
ET SES FRONTIÈRES 

18:00-19:30
  • Aurélien Benoilid,
    Neurologue, Président du Forum Européen de Bioéthique
  • Pierre-Henri Duée,
    Directeur de recherche honoraire de l’INRAE,
    Membre de la Commission Nationale de la Déontologie et des Alertes en matière de santé publique et d’environnement

Jeudi 2 février 2023

Impact de l’environnement
sur le développement
des maladies chroniques ? 

10:00-11:30
La pollution de l’air que nous respirons, de l’eau que nous buvons, du sol que nous cultivons et de la viande et du poisson que nous mangeons est en partie responsable des maladies que nous développons. Diabète, obésité, pathologies respiratoires, maladies neurodégénératives, cancers…
nous assistons à une véritable pandémie de maladies chroniques. 
  • André Cicolella,
    Président Réseau Environnement Santé
  • Bénédicte Jacquemin,
    Chargée de recherche IRSET-INSERM U1085
  • Stéphanie Blandin,
    Directrice de recherche à l’INSERM
  • David Boels,
    Toxicologue clinicien,
    Référent axe santé environnement,
    Service Santé Publique CHU Nantes
  • Julien Nizard,
    Professeur des Universités,
    Praticien hospitalier en Thérapeutique CHU et Université de Nantes
  • Alexandre Feltz,
    Médecin généraliste,
    Adjoint à la Maire de Strasbourg en charge de la santé

 La Grande Démission 

14:00-15:30
La pandémie COVID et le péril environnemental ont bouleversé notre échelle de valeurs, de sorte que certaines activités, autrefois essentielles, paraissent dérisoires. Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui, notamment dans leur activité professionnelle, sont en perte de sens.
Envie d’autres choses : œuvrer pour l’avenir, prendre le temps
de vivre et profiter des siens… La Grande Démission qui affecte plus intensément la jeunesse, désigne cette volonté de remettre du sens dans un travail et dans une société qui parfois ne semblent plus en avoir.
  • Tristan Dupas-Amory,
    Chargé d’enseignement et
    Chercheur associé à l’ESCP Business School
  • Coralie Perez,
    Économiste,
    Ingénieure de recherche à l’université de Paris 1Panthéon-Sorbonne,
    Membre du Centre d’Économie de la Sorbonne
  • Gaël Chatelain-Berry,
    Conférencier, Auteur, Chroniqueur

 Faire un enfant :
 un risque
 pour la planète ? 

16:00-17:30
L’être humain, qui jusqu’à présent n’a fait que prospérer à la surface de la Terre, pourrait bien demain devenir «persona non grata». Pollueur invétéré, consommateur forcené, certain d’être seul au monde, il est pour certain, la causes de tous les maux et le cancer à endiguer.
Mais l’être humain est-il seulement capable de décroître ? Lui, qui brûle et qui construit, qui détruit et qui crée, qui soigne et rend malade. Faire moins d’enfants serait peut-être la décision la plus raisonnable pour la planète mais la plus folle pour l’espèce humaine.
  • Isabelle Remy-Jouet,
    Docteuren biologie,
    Éthicienne,
    INSERM,
    Comité Éthique de l’Inserm,
    Groupement de Recherche labos 1.5
  • Marianne Durano,
    Essayiste et Philosophe française
  • Israël Nisand,
    Chef de la maternité de l’Hôpital Américain de Paris,
    Fondateur et Président du Conseil Scientifique du Forum Européen de Bioéthique
  • Didier Breton,
    Professeur de démographie à l’Unistra,
    Directeur de la MISHA,
    Chercheur associé Ined

L’ÉCOLOGIE ET LA RELIGION
SONT-ELLES COMPATIBLES ? 

18:00-19:30
Les religions ont participé à séparer l’être humain de la Nature quitte à lui donner un ascendant sur elle. L’écologie, de son côté, cherche au contraire à réintégrer l’être humain dans son environnement, quitte parfois à le juger comme un intrus que l’on devrait chasser. Comment faire cohabiter ces deux dogmes ?
  • Michel Deneken,
    Président de l’Université de Strasbourg
  • Frédéric Rognon,
    Professeur de philosophie,
    Faculté de théologie protestante,
    Université de Strasbourg
  • Nadim Ghodbane,
    Auteur
  • Marion Muller-Collard,
    Théologienne protestante,
    Écrivaine,
    Membre du CCNE,
    Membre de la CIASE (commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église)

vendredi 3 février 2023

ENJEUX BIOÉTHIQUES
DES BOULEVERSEMENTS
CLIMATIQUES 

10:00-11:30
Effondrement de la biodiversité, réchauffement climatique, épuisement des énergies fossiles, multiplication des catastrophes naturelles… que nous réserve l’avenir ? Par-delà les promesses apocalyptiques et les discours faussement rassurants, quels sont les grands chantiers bioéthiques que nous devons anticiper pour éviter le pire ? 
  • Guillaume Durand,
    Maître de conférences en philosophie à Nantes Université,
    Président de l’Association ÉthicA
  • Lionel Pflumio,
    Ingénieur conseil en météorologie
    et climatologie
  • Hervé Chneiweiss,
    DRCE CNRS,
    Président du comité d’éthique de l’Inserm
  • Bernard Baertschi,
    Philosophe,
    Université de Genève et Comité d’éthique de l’Inserm

 MANGE-T-ON MIEUX
AUJOURD’HUI QU’HIER ? 

14:00-15:30
Nous mangeons très différemment de nos ancêtres. Du fait des progrès de l’agriculture et des procédés d’élevage, nous ne vivons plus dans la crainte perpétuelle de la famine ou des carences alimentaires. Mais mange t-on mieux pour autant ? L’obésité, le diabète, le cancer et les maladies cardiovasculaires progressent de façon inquiétante et semblent tous pointer du doigt notre mode de vie et notre façon de nous alimenter.
  • Jan Smolinski,
    Chercheur postdoctoralen sociologie,
    laboratoire SAGE (CNRS), Université de Strasbourg
  • Antoine Neumann,
    Conseiller municipal délégué agriculture et alimentation,
    Ville de Strasbourg
  • Maria Pelletier,
    Présidente de Générations Futures
  • Philippe Cornet,
    Professeur des Universités émérite de médecine générale à Sorbonne-Université, Docteur en sociologie

 QUELLE EST LA PLACE DE L’ART
ET DE LA CULTURE EN PÉRIODE
DE CRISE ÉCOLOGIQUE ? 

16:00-17:30
On imagine parfois que l’art et la culture sont le propre de l’être humain, la quintessence de ce qu’il peut produire en s’affranchissant de sa nature sauvage. Mais dans une société où l’urgence est à la sauvegarde de l’environnement, que reste t-il comme place pour l’art et la culture ? Sont-ils des biens aussi précieux que l’air qu’on respire et l’eau qu’on boit ? Comment interpréter la multiplication récente des actions militantes violentes à l’encontre des oeuvres d’art ?
  • Maurice Corcos,
    Professeur des Universités et praticien hospitalier
    Psychiatre Université René Descartes Paris V,
    Chef de service du département de psychiatrie infanto juvénile Institut Mutualiste Montsouris, Paris 14e
  • Guillaume Logé,
    Chercheur, Conseiller artistique
  • Éric Fiat,
    Professeur d’éthique médicale à l’Université Gustave Eiffel/Marne-la-Vallée

 ÉCOANXIÉTÉ OU ÉCOLUCIDITÉ :
UN MAL  NÉCESSAIRE OU UNE
NOUVELLE  MALADIE ? 

18:00-19:30
L’avenir, c’est l’angoisse ! Angoisse de mourir, de s’éteindre et d’emporter avec soi les souvenirs d’un temps où nous vivions insouciants des périls qui déjà grandissaient, silencieux. La solastalgie désigne à la fois l’anxiété et la nostalgie liées aux bouleversements environnementaux qui frappent à notre porte. L’écoanxiété est-elle un mal nécessaire pour une prise de conscience douloureuse ou une angoisse existentielle inhérente à notre condition d’être humain ?
  • Pierre-Éric Sutter,
    Psychologue-psychothérapeute,
    Expert en éco-anxiété
  • Jonathan Journiac,
    Psychologue clinicien,
    Docteur en psychologie
  • Corinne Pelluchon,
    Philosophe, Professeur à l'université Gustave Eiffel
  • Olivier Putois,
    Agrégé et docteur en philosophie,
    Psychologue clinicien,
    Maître de conférence en psychologie clinique et
    psychanalyse à l’Université de Strasbourg

samedi 4 février 2023

LES RACINES COGNITIVES
ET CULTURELLES DU DÉNI
CLIMATIQUE 

10:00-11:30
Nul n’est prophète en son pays. Et des prophètes dans notre pays, Dieu sait qu’il y en a ! Scientifiques, politiques, climatosceptiques, conspirationnistes, mais aussi collapsologues et prédicateurs en tous genres. Pourquoi est-ce si difficile de regarder la vérité en face ? Qu’est-ce qui dans notre fonctionnement nous empêche (en tant qu’individu, citoyen ou nation) de prendre la mesure des bouleversements climatiques alors même que nous en percevons les effets à l’échelle individuelle ? Sommes-nous câblés pour être incapable de considérer l’avenir avec objectivité ou bien sommes-nous culturellement conditionnés pour ne pas voir le danger tant qu’il n’a pas franchi le seuil de notre maison ?
  • Mathieu Anheim,
    Professeur de neurologie au CHU de Strasbourg,
    Responsable du Centre de Référence des maladie neurogénétiques et
    co-responsable du Centre Expert de la maladie de Parkinson
  • Serge Tisseron,
    Psychiatre, docteur en psychologie HDR,
    Membre du CNNUM
  • Guillaume Durand,
    Maître de conférences en philosophie à Nantes Université,
    Président de l’Association ÉthicA
  • Sébastien Bohler,
    Docteur en neurosciences,
    Rédacteur en chef de la revue mensuelle « Cerveau et Psycho »

 QUELLE POLITIQUE
POUR L’ENVIRONNEMENT ? 

14:00-15:30
S’il paraît vital de considérer les bouleversements écologiques comme une urgence absolue, comment mettre en oeuvre une politique qui demande à chacun des compromis, des renoncements et des bouleversements ? Comment considérer une politique locale à l’heure où l’enjeu se fait à l’échelle de la planète et non de la ville, de la région, du département ou même du pays tout entier ?
  • Syamak Agha Babaei,
    1er Adjoint à la Maire de Strasbourg,
    Vice-président de l’Eurométropole,
    Médecin urgentiste
  • Jean-François Soussana,
    Vice-président de l’INRAE,
    Ingénieur agronome et docteur en physiologie végétale
  • Bernard Baertschi,
    Philosophe,
    Université de Genève et Comité d’éthique de l’Inserm
  • Irène Weiss,
    Conseillère Régionale

 L’IMPACT DE L’ENVIRONNEMENT
NUMÉRIQUE  SUR
 L’ENVIRONNEMENT ANALOGIQUE 

16:00-17:30
Il n’y pas que l’environnement « naturel » qui subisse de grands bouleversements. Nous évoluons désormais dans un environnement numérique omniprésent, tout à la fois sublime et terrifiant. Vers quelle révolution cheminons-nous ? Et comment en mesurer l’impact sur la Nature et sur notre nature ?
  • David Gruson,
    Membre du comité de direction de la Chaire Santé de Sciences Po Paris,
    Fondateur de l’initiative Ethik-IA
  • Jérôme Moly,
    Président de l’association GreenIT,
    Sustainable IT manager chez ManoMano
  • Romaric David,
    Adjoint au directeur du numérique de la Région Grand Est
00
JOURS
00
HEURES
00
MIN
00
SEC