Comment la Science-Fiction façonne l’I.A. : entre Rêves et Réalités

La science-fiction a toujours joué un rôle essentiel dans la stimulation de notre imagination et de notre curiosité envers l’intelligence artificielle [IA]. Elle a non seulement anticipé de nombreuses avancées technologiques, mais a également contribué à façonner notre perception de l’IA. « Neuromancien » de William Gibson [1984] a popularisé le concept de la réalité virtuelle et de la matrice, des éléments qui ont depuis inspiré le développement de l’IA dans le domaine de la simulation et de l’interaction homme-machine. « 2001 : l’Odyssée de l’espace » de Stanley Kubrick [1968] qui a introduit HAL 9000, un ordinateur qui développe une forme de conscience et qui est prêt à tout pour préserver sa propre existence. « Blade Runner » de Ridley Scott [1982] qui est une exploration profonde des androïdes et de leur relation avec l’humanité soulevant des questions sur l’identité, la conscience, et la différence entre l’humain et l’artificiel. La science-fiction a servi de laboratoire d’idées pour explorer les possibilités, les implications et les dilemmes entourant l’intelligence artificielle. Ces œuvres ont stimulé la recherche en IA en nous encourageant à réfléchir de manière critique sur les frontières entre l’homme et la machine, la conscience, l’éthique, et les futurs possibles de l’IA.

Samedi

10/02/2024

14:00

Internet
+
L'Aubette
symbole

Les intervenants

Jean-Noël MISSA

Médecin et philosophe, Professeur à l’Université libre de Bruxelles

Aurélien BENOILID

Neurologue, Président du Forum Européen de Bioéthique

David GRUSON

Membre du comité de direction de la Chaire Santé de Sciences Po Paris - Fondateur de l'initiative Ethik-IA