Vivez l'actualité
de la bioéthique

Inscription à la newsletter hebdomadaire
du Forum Européen de Bioéthique

Merci! Votre demande a été reçue!

Oups! Quelque chose s'est mal passé lors de la soumission du formulaire

David GRUSON

Membre du comité de direction de la Chaire Santé de Sciences Po Paris - Fondateur de l'initiative Ethik-IA
symbole

Biographie

Ancien élève de l’ENA et de l’Ecole des hautes études en santé publique, David GRUSON, 39 ans, conseiller référendaire à la Cour des comptes, a exercé plusieurs postes à responsabilité dans le domaine des politiques publiques et de la santé. Il a été conseiller du Premier ministre chargé de la santé et de l’autonomie, directeur général du CHU de La Réunion et délégué général de la Fédération hospitalière de France. D’un point de vue académique, il s’est spécialisé, depuis son doctorat en droit de la santé et son DEA de technologies de l’information et de la communication, sur les enjeux du vieillissement et de la transformation numérique de notre système de soins.

Il est membre du conseil exécutif de la Chaire santé de Sciences Po de Paris.  Il a fondé l’initiative Ethik IA sur la régulation positive de l’intelligence artificielle et de la robotisation en santé. Il a copiloté le groupe de travail diligenté sur ces questions par le Conseil consultatif national d’éthique dans le contexte de la préparation de la révision de la loi de bioéthique de 2018.

symbole

Bibliographie

  • La Machine, le Médecin et Moi, Editions de l’Observatoire, novembre 2018
  • SARRA, une intelligence artificielle, Editions Beta Publisher, juin 2018
  • Les questions prioritaires de constitutionnalité et le droit de la santé » in Mélanges Jean-Marie CLEMENT, LEH, 2016
  • Les Centres de gérontologie dans les établissements publics de santé : réflexions autour du principe de séparation entre droit sanitaire et droit médico-social dans la prise en charge des personnes âgées, thèse de doctorat en droit médical, Paris VIII, 2004
symbole

Interventions

This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Mon Corps est-il à moi ?

C'est mon corps : mais qu'en est-il de mes DATA et de mes données biomédicales?

Les données de santé sont en pleine explosion, dans tous les pays du monde. Leur volume devrait atteindre 2,3 milliards de giga-octets et plus de 80 milliards d’objets connectés vont inonder notre quotidien d’ici à 2020. Il existe un corps biologique accessible au microscope et aux médicaments, un corps psychique rempli de désirs et de frustrations et un corps numérique qui semble échapper totalement à son propriétaire. Tension artérielle, fréquence cardiaque, indications biométriques, matériel génétique, matériel biologique, mais également une mine invraisemblable de données psychiques : orientation sexuelle, politique, économique… L’homme semble s’éparpiller, à travers le cloud et les serveurs, en une myriade presqu’infi nie de DATA utilisables par quantité de start-up plus ou moins bien intentionnées. À qui appartiennent ces données qui sont pourtant les miennes ? Comment réguler ces applications qui peuvent à la fois guérir mon cancer et porter atteinte à ma vie privée ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

QUEL HUMAIN POUR DEMAIN?

La médecine aux mains de l'intelligence artificielle ?

Les médecins du monde entier ont appris à côtoyer, parfois sans s’en rendre compte, des assistants artificiels et à leur faire confiance. Ce qui n’était au départ qu’un simple gadget s’est bien vite imposé comme un outil indispensable. Mais si la machine devenait plus efficace que le médecin, fait de chair et de sang, pour poser un diagnostic ou choisir le meilleur traitement, serions-nous prêts à faire confiance à son intelligence artificielle ? Moins faillibles, moins fatigables et moins chers, ces assistants ne risquent-ils pas de se muer en de déloyaux concurrents des médecins ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

QUEL HUMAIN POUR DEMAIN?

La santé connectée : faites gaffe aux GAFAM

Les géants du web sont omniprésents, y compris dans le secteur de la santé, et cela ne semble pas près de s’arrêter. Bien au contraire, ils deviennent des acteurs incontournables en accumulant des données personnelles qui en disent long sur notre état physique et psychique (habitudes de vies, facteurs de risques, données biométriques, etc.). Promesse d’une médecine plus efficace, violation de notre vie privée ou marchandisation de nos données personnelles, telles sont les questions soulevées par l’émergence de la santé connectée.
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

EN TEMPS DE CRISES

Y aura-t-il un monde d'après?

On nous a promis l’effondrement, la refonte ou la reconstruction d’un monde meilleur après l’épidémie de la COVID-19. Critique d’un capitalisme hégémonique, promesse d’une société plus respectueuse de son environnement, retour à des valeurs plus ancestrales, on imagine que l’humanité ne saurait rester la même après un tel bouleversement. Est-ce là un raisonnement propre à chaque grande crise ? Que peut-on, que devrait-on attendre de ce monde d’après ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

ENJEUX D'ENFANTS

Les enfants et les réseaux sociaux : qui utilise qui ?

Les enfants utilisent les réseaux sociaux de plus en plus précocement. En quelques années à peine, ce média a pris le pas sur la télévision, la radio et les journaux papiers. Qu’il s’agisse d’un outil de divertissement, de communication, de séduction ou d’information, les réseaux sociaux occupent une place importante dans la vie de nos enfants, parfois au détriment d’autres activités et de leur vie privée. Faut-il s’en inquiéter ? Peut-on mettre de la régulation et de la tempérance dans un outil dont la vocation reste d’amasser des DATAS de manière démesurée ?
00
JOURS
00
HEURES
00
MIN
00
SEC