La médecine : à consommer sans modération ?

Quel que soit le supermarché que l’on fréquente, nous sommes en droit d’exiger une qualité de pommes, de pâtes ou de lessives équivalente. En va-t-il de même en matière de médecine ? Peut-on exiger telle qualité de soins ou telle efficacité ? C’est en tout cas la tendance vers laquelle nous semblons nous aventurer. Notation des médecins, remboursement ou déremboursement de certains actes ou pratiques, évolution globale du système de santé… Si chacun semble en droit d’exiger des soins pour être en bonne santé, la médecine, pour autant, ne remplit pas tous les critères d’un bien de consommation courante.

7-Feb

Internet
+
L'Aubette
symbole

Les intervenants

André GRIMALDI

Professeur de diabétologie, ancien chef de Service à la Pitié-Salpêtrière à Paris

Eric FIAT

Pr. d'éthique médicale à l'Université Gustave Eiffel/Marne-la-Vallée

Bernard BAERTSCHI

Philosophe, Université de Genève et Comité d’éthique de l’Inserm

Olivier PUTOIS

Agrégé et docteur en philosophie, psychologue-psychanalyste, maître de conférence en psychologie clinique et psychanalyse à l’Université de Strasbourg