Vivez l'actualité
de la bioéthique

Inscription à la newsletter hebdomadaire
du Forum Européen de Bioéthique

Merci! Votre demande a été reçue!

Oups! Quelque chose s'est mal passé lors de la soumission du formulaire

Bernard BAERTSCHI

Philosophe, Université de Genève et Comité d’éthique de l’Inserm
symbole

Biographie

Docteur de philosophie à l’Université de Genève, Bernard Baertschi a été membre du CNRS (Paris) de 1980 à 1996. Il a enseigné l’éthique fondamentale et les rapports entre philosophie et médecine à l’Institut d’éthique biomédicale et au département de philosophie de l’Université de Genève jusqu’en 2014.

Il a présidé la Société suisse de philosophie, et a occupé la Chaire municipale d’éthique de l’Université de Grenoble en 2004. Il a siégé à la Commission fédérale d’éthique pour la biotechnologie dans le domaine non humain en Suisse jusqu’en 2014 et est actuellement membre du Comité d’éthique de l’Inserm à Paris.

symbole

Bibliographie

  • L’Ontologie de Maine de Biran, Editions universitaires, Fribourg, 1982 (Thèse de doctorat).
  • La valeur de la vie humaine et l’intégrité de la personne, Paris, PUF, 1995.
  • La responsabilité éthique dans une société technique et libérale, Grenoble, Presses universitaires, 2004.
  • Enquête sur la dignité. L’anthropologie philosophique et l’éthique des biotechnologies, Genève, Labor & Fides, 2005.
  • Conscience et réalité. Études sur la philosophie française au XVIIIe siècle, Genève, Droz, 2005.
  • La neuroéthique : ce que les neurosciences font à nos conceptions morales, Paris, La Découverte, 2009.
  • La vie artificielle : le statut moral des êtres vivants artificiels, Berne, CENH, 2009.
  • L’éthique à l’épreuve des neurosciences, Paris, Les Belles-Lettres, 2013.
  • Recherches sur l’embryon: dérive ou nécessité ?, Paris, Le Muscadier, 2019 (en collaboration avec Pierre Jouannet et Jean-François Guérin).
  • De l’humain augmenté au post-humain. Une approche bioéthique, Paris, Vrin, 2019.

symbole

Interventions

This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Procréation : la famille en chantier

Interdit ici, toléré ailleurs Trier les embryons avant de les réimplanter

Si le dépistage prénatal est justifié dans le cas de risques de maladies héréditaires, il est interrogé s’il s’agit de choisir le sexe de l’enfant (dans 80 % des cas en Europe) ou dans la recherche d’une paternité. Encadré ici, légalisé ailleurs…. Certains pays n’hésitent pas à franchir le pas de l’application libérale. Du DPI (diagnostic pré-implantatoire) des pays...
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Le corps humain en pièces détachées

De l’homme réparé à l’homme augmenté : en route vers le post-humain ?

L’Homme augmenté est doté de techniques qui permettent d’accroître ses capacités naturelles. Personnage favori de la science-fiction, il se dessine progressivement dans notre réalité. Quelles conséquences pour l’humanité
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Connaître le cerveau maîtriser les comportements

L’âme et la croyance... dans le cerveau ?

Existe-t-il une relation entre l’âme et l’esprit ? Entre l’âme, l’esprit et le corps ? Se situerait-elle dans le cerveau ? Corps et esprit sont deux substances séparées ou deux attributs d’une même substance ? Quels éclairages des neurosciences depuis la fameuse hypothèse de la «glande pinéale» ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Connaître le cerveau maîtriser les comportements

Traiter le cerveau

Neurochirurgie, sysmothérapie, molécules… La palette des outils de traitement des pathologies du cerveau ne cesse de s’élargir. Sera-t-il bientôt possible de traiter par ultrasons les tumeurs cérébrales ou l’épilepsie ? D’utiliser des électrodes dans le cerveau pour traiter l’anorexie, la maladie de Parkinson ? Quelles questions éthiques soulèvent les différentes approches ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Connaître le cerveau maîtriser les comportements

Le cerveau, sous l’empire des médias

Quelle influence des écrans, des images sur le cerveau, sur les comportements ? Les médias ont-ils une emprise sur le cerveau ? Les réseaux sociaux sont-ils en voie de modifier nos modes d’apprentissage et d’action ? Dans un univers hyper-connecté, le cerveau va-t-il muter ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

L'ARGENT ET LA SANTÉ

La santé : justice ou charité ?

L’une et l’autre renvoient au devoir d’assurer l’équité entre ceux qui ont la chance d’être en bonne santé et ceux qui ont la malchance de croiser la maladie. Comment la notion de justice a pris le pas sur la notion de charité ? A quelles évolutions renvoient ce glissement ? Quel acte impose-t-il ? La justice, à elle seule, peut-elle assurer la protection de la santé contre la pression du marché?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

LE NORMAL ET LE PATHOLOGIQUE

Le normal et le pathologique autour de georges canguilehm

Est-ce que la maladie est une déviation par rapport à la norme ou au contraire, une incapacité à se réadapter à cause de normes trop rigides ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

LE NORMAL ET LE PATHOLOGIQUE

La santé fout le camp !

Tous les indicateurs l’attestent : jamais nous n’avons été aussi bien soignés ! Et pourtant, le sommeil se fait rare, la surmédication progresse, les allergies prospèrent, les vaccins fatiguent, même les « vielles maladies » se fortifient. De quoi sommes-nous malades au juste ? La santé, c’est dans la tête ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

HUMAN - POST HUMAN

Mon avatar, mon clone et moi, émois…

La tentation de vivre avec son clone ou son avatar peut-être séduisante ou effrayante. C’est selon… Au-delà du principe de réalité et de la faisabilité technique, que deviennent les notions de diversité et de singularité dans ce projet ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

HUMAN - POST HUMAN

Un monde meilleur pour un homme meilleur…

D’autres ont pensé pour le bien de l’Homme, le meilleur des mondes, des cités radieuses, des organisations de vie et de travail parfaites pour produire un Homme meilleur. Quel écho entre ces idéologies utopiques et le transhumanisme ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Produire ou se reproduire ?

Culture, Religion & Reproduction

Depuis que les hommes parlent entre eux, leur sujet premier et incontournable est d’aborder le Grand « Il » dont ils se font des représentations plus ou moins précises ou abstraites. Eros & Thanatos sont depuis l’origine du langage dans les préoccupations quotidiennes des humains dont ils règlent aussi les faits et gestes en ce qui concerne la reproduction. Aucune religion, aucune culture ne manque de donner à ses membres une vision du monde et une éthique, plus ou moins révélée et plus ou moins coercitive. Les religions et cultures parfois très différentes et apparues à des moments variés sur la planète ont cependant des lignes de force communes, dont une certaine régulation de la sexualité et de la reproduction. Comment comprendre ces discours aujourd’hui ? A la lumière de ces traditions, que dire sur les techniques actuelles de procréation, et sur la différence fondamentale entre reproduction et production ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Produire ou se reproduire ?

Anonymat & gratuité des dons de gamètes et d’embryons

Depuis les années 1970 où des pionniers, dont le Pr Georges David, créèrent les CECOS, structures pour le développement du don de sperme et de l’autoconservation de gamètes, afin de permettre à des couples touchés par des situations d’infertilité de procréer, les évolutions ont été fulgurantes. Aujourd’hui gamètes mâles et femelles et embryons peuvent être conservés. Comment vont évoluer les pratiques de don dans les années à venir ? Pour des couples composés d’un homme et d’une femme, pour des célibataires, pour des couples homosexuels ? Dans le cadre de la préservation de sa propre fertilité, qui pourra et aura de droit de conserver ses gamètes ? Tout citoyen ? Pour quelles finalités d’usage, pour quel âge limite d’utilisation ? Des questions importantes se posent en parallèle concernant le devenir des embryons surnuméraires en garde dans les centres de procréation médicalement assistée ; quels usages pourra-t-on en faire et dans quels buts ? Et dans tout cela, quid de la gratuité ou de la commercialisation de ces éléments et produits du corps humain ? quid de la prise en charge financière de ces prestations ? Quid de la liberté de chacun de procréer comme il le souhaite, quand il le souhaite ? Et quid de la vérité et du secret sur ses origines pour l’enfant à naître ? Ces questions seront au cœur de la prochaine révision des lois de bioéthique ; raison de plus d’ouvrir le débat avec le public !
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Mon Corps est-il à moi ?

Les matinales: Forum Européen de Bioéthique et Librairie Kléber avec Bernard BAERTSCHI 31/01 /2019

LES MATINALES AVEC Bernard BAERTSCHI Cette année le Forum Européen de Bioéthique s’est associé à la Librairie Kléber pour organiser des rencontres lors de ces matinales avec des intervenants et des partenaires de l’événement.
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Mon Corps est-il à moi ?

C'est mon corps! Puis-je mettre fin à mes jours ?

Selon que l’on estime être le propriétaire de son corps ou son usufruitier, il en résulte un certain nombre de droits fondamentaux tel que celui de pouvoir mettre fi n à ses jours. Mais le suicide peut-il être réellement considéré comme un acte raisonnable ? La personne déprimée ou souffrante est-elle en mesure de décider pour elle-même d’un acte irréversible et tellement lourd de conséquences pour la société ? D’autant plus que le suicide, s’il apparaît toujours comme un choix éminemment intime, se révèle aussi comme un fait sociologique, influencé par un contexte et un environnement général. Comment circonscrire cette évolution possible du droit en respectant une éthique ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Mon Corps est-il à moi ?

Les matinales: Forum Européen de Bioéthique et Librairie Kléber avec Bernard Baertschi 02/02/2019

Cette année le Forum Européen de Bioéthique s’est associé à la Librairie Kléber pour organiser des rencontres lors de ces matinales avec des intervenants et des partenaires de l’événement.
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

QUEL HUMAIN POUR DEMAIN?

L’Homme augmenté

Qu’elle était simple la médecine lorsqu’elle s’appliquait à réparer ce que la nature avait fait dysfonctionner ! Mais dès lors que la science et la technique nous permettent d’améliorer une fonction naturelle de notre corps, ne nous rend-elle pas un peu malades de ne pas en être dotés naturellement ? Si l’homme réparé suscite de nombreuses questions bioéthiques, l’homme augmenté ouvre un gouffre d’interrogations et nous interpelle sur la société de consommation, la compétitivité internationale et le relativisme éthique.
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

QUEL HUMAIN POUR DEMAIN?

Que ferez-vous de nous quand nous deviendrons vieux ?

La vieillesse précède la mort. Il est donc assez logique qu’elle nous fasse peur et que l’on veuille s’en prémunir. La vieillesse est aussi l’aboutissement de toute une vie passée à chercher le bonheur, à construire sa famille ou à servir une cause. Il est à la fois le sommet de la montagne et le bord du précipice. La vieillesse ne se définit pas aujourd’hui comme elle se définissait hier et il nous reste à bâtir ce qu’elle sera demain. Que cela relève du domaine de la recherche, de la médecine, de la famille ou de la société, la question du statut des aînés est un sujet d’une importance inouïe, qui en dit long sur notre humanité.
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

QUEL HUMAIN POUR DEMAIN?

La médecine : à consommer sans modération ?

Quel que soit le supermarché que l’on fréquente, nous sommes en droit d’exiger une qualité de pommes, de pâtes ou de lessives équivalente. En va-t-il de même en matière de médecine ? Peut-on exiger telle qualité de soins ou telle efficacité ? C’est en tout cas la tendance vers laquelle nous semblons nous aventurer. Notation des médecins, remboursement ou déremboursement de certains actes ou pratiques, évolution globale du système de santé… Si chacun semble en droit d’exiger des soins pour être en bonne santé, la médecine, pour autant, ne remplit pas tous les critères d’un bien de consommation courante.
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

EN TEMPS DE CRISES

Recherches scientifiques en période de crise

En situation de crise, l’urgence semble prendre le pas sur tout le reste : la liberté d’aller et venir, celle de porter un masque, de faire la fête… Mais ce principe reste-t-il valable en matière d’éthique de la recherche ? Peut-on, sous prétexte qu’il existe un péril imminent, s’affranchir de la lenteur inhérente et prudente propre à la recherche en matière de santé humaine, pour obtenir plus rapidement un vaccin, un traitement ou toute autre solution au problème qui se dresse entre l’être humain et sa survie ? Comment mettre en balance les risques et les bénéfices d’une recherche accélérée ? Qui s’assure du bien fondé des études, de la validité des résultats et du caractère éthique de la recherche en France ? Par ailleurs, en ces temps mondialisés, ce qui est valable en France, l’est-il dans les autres pays de l’Union Européenne et du monde ?
00
JOURS
00
HEURES
00
MIN
00
SEC