Vivez l'actualité
de la bioéthique

Inscription à la newsletter hebdomadaire
du Forum Européen de Bioéthique

Merci! Votre demande a été reçue!

Oups! Quelque chose s'est mal passé lors de la soumission du formulaire

Michel DENEKEN

Président de l’Université de Strasbourg
symbole

Biographie

Président de l'Université de Strasbourg

symbole

Bibliographie

symbole

Interventions

This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Le corps humain en pièces détachées

Le corps humain : une source de produits

Rien ne se jette, tout se recycle, y compris les matériaux issus des blocs opératoires. Mais avec quelle information, quel consentement et à quels usages ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Le corps humain en pièces détachées

A la recherche du corps perdu

De la difficulté à penser le corps, à vivre cette « pesanteur » et sa « chute ». Regards croisées entre les disciplines, les cultures et les époques.
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

HUMAN - POST HUMAN

Pour en finir avec la mort !

A l’horizon 2040, le post-humain sera immortel et d’ailleurs, ceux qui naissent aujourd’hui n’auront pas à connaître la mort... Que signifie ce besoin humain de tuer la mort ? La mort ne fait-elle pas partie de la vie? N’est-elle pas un passage obligé dans toute vie ? Et puis, que l’on soit croyant, athée ou agnostique, la mort est symboliquement rattachée à un statut particulier dans toutes les religions. C’est à se demander : l’Homme qui ne mourra pas, sera-t-il encore un humain ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Mon Corps est-il à moi ?

Les soirées du Forum: Le corps sacré et la dignité humaine

Depuis la nuit des temps, la distinction est faite entre le corps et l’âme. La société contemporaine s’est bâtie sur des fondations religieuses et sur l’idée que l’Homme est un animal prodige. Interdiction de se suicider, de donner ou recevoir un organe ou des cellules, obligation de se tatouer, de circoncire ou d’exciser. Au nom de Dieu, de nombreuses atteintes au corps sont tolérées ou recommandées. Comment concilier aujourd’hui la tolérance envers des croyances individuelles et une politique laïque nécessaire au vivre ensemble ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

QUEL HUMAIN POUR DEMAIN?

Nous prenons-nous pour Dieu ?

L’Homme est capable de rédiger et d’appliquer ses propres lois, d’agir sur la matière, de décrypter les arcanes de la mécanique naturelle des êtres et des étoiles, de connaître par avance ce que le sort de l’hérédité lui prépare, de lutter contre la nature morbide et mortelle de la vie et même de connaître sa position dans un univers précis et cohérent. Aucune limite ne semble infranchissable pour ce mammifère bipède, insatiable et curieux. Et lorsque la nature des choses lui paraît trop imparfaite, il n’hésite pas un instant à la parfaire pour la rendre plus belle, plus solide ou plus rentable. Si l’Homme semble remplir tout l’espace, quelle place reste vacante pour Dieu, les religions et les croyances ?
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

ENJEUX D'ENFANTS

Transmettre ses croyances : éducation ou endoctrinement

L’école est censée apporter à tous les enfants, sans distinction, un socle commun de compétences et de connaissances. La famille, quant à elle, transmet, c’est bien normal, des éléments culturels, des valeurs ainsi que des traditions. Mais dès lors qu’il existe une discordance entre ce qu’on apprend à l’école et ce qu’on apprend à la maison, le ciel du vivre ensemble se fait plus menaçant.
00
JOURS
00
HEURES
00
MIN
00
SEC