Vivez l'actualité
de la bioéthique

Inscription à la newsletter hebdomadaire
du Forum Européen de Bioéthique

Merci! Votre demande a été reçue!

Oups! Quelque chose s'est mal passé lors de la soumission du formulaire

Catherine BOURGAIN

Généticienne et sociologue des sciences, INSERM
symbole

Biographie

Catherine Bourgain est directrice de recherche à l’Inserm et directrice du Centre de Recherche Médecine, Sciences, Santé, Santé Mentale, Société (Cermes3 ; CNRS, EHESS, Inserm, Univ. Paris).

Formée en génétique des populations, statistiques et en épidémiologie, elle a travaillé pendant dix en en génétique épidémiologique, pour développer des méthodes de caractérisation de la composante génétique des maladies complexes.

Depuis 2013, elle a rejoint le Cermes3 au sein duquel elle conduit des enquêtes collectives et pluridisciplinaires de sciences sociales sur les technologies de génomique en contexte de soin, notamment dans le champ de l’oncologie et des maladies cardiovasculaires. Elle est membre du comité d’éthique de l’Inserm et a coordonné la rédaction de la note « Repenser l’innovation en santé : vers une approche éthique plurielle ».

symbole

Bibliographie

  • 2013, Bourgain C., Darlu P., ADN Superstar ou superflic ? Les citoyens face à une molécule envahissante, Editions Le seuil, Paris, 176 p.
  • 2011, Testart J., Agnès Sinaï A. et Bourgain C., Labo-Planète, ou comment 2030 se prépare sans les citoyens, Editions 1001 nuits, Paris, 176 p.
  • Bourgain et al. (2020). Repenser l’innovation en santé : vers une approche éthique plurielle. Note du comité d’Ethique de l’INSERM. https://www.hal.inserm.fr/inserm-02996655
symbole

Interventions

This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

Mon Corps est-il à moi ?

Les soirées du Forum: Les traces génétiques: plus jamais anonymes ?

Le corps laisse des traces partout où il passe et cela peut s’avérer utile quand il s’agit d’identifi er un corps anonyme ou de confondre le coupable d’un acte délictueux ou criminel. La mise en place et le développement du Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) est une petite révolution dans le microcosme judiciaire, où il a participé à la résolution de plusieurs dizaines de milliers d’affaires. Depuis sa création en 1998, les infractions sujettes au prélèvement sont progressivement passées des crimes sexuels aux infractions de droit commun. En 2016, déjà 2,2 millions d’individus différents étaient fichés et la situation ne cesse de progresser. Mais en réalité, c’est la société dans son ensemble qui est fliquée, puisque près d’un Français sur six est susceptible d’être identifi é par le FNAEG (qui peut étendre l’identifi cation à la fratrie, aux enfants et aux parents du sujet prélevé). Les avancées techno-scientifi ques sont formelles, il ne sera bientôt plus possible d’être anonyme pour le meilleur et pour le pire.
This is some text inside of a div block.
min
favoris
icone menu
play

EN TEMPS DE CRISES

Peut on faire confiance à l'industrie pharmaceutique?

Leur géante entreprise ne connaît pas la crise. Bien au contraire, certaines industries pharmaceutiques semblent plutôt bien tirer leur épingle du jeu. Ils sont des acteurs indispensables au développement et à la diffusion des médicaments, du matériel de réanimation, des tests diagnostiques et des vaccins, qui pourraient bien contribuer à nous faire sortir de la crise sanitaire. Cependant, l’opacité de certains conflits d’intérêts ainsi que des scandales sanitaires ont égratigné durablement leur image de marque si bien qu’aujourd’hui la défiance est de mise. Entre les patients et les médicaments, la relation est parfois houleuse. A l’heure où une campagne vaccinale sans précédent est en cours, une réflexion en profondeur et en nuance à propos de notre lien aux médicaments ainsi qu’à ceux qui les fabriquent paraît indispensable. Qui sont-ils vraiment ? Qui régule leur activité ? Comment concilier commerce et éthique en matière de santé publique ?
00
JOURS
00
HEURES
00
MIN
00
SEC