QUELLE BONNE (OU MAUVAISE) FÉE SE PENCHE SUR VOTRE CERVEAU ?

QUELLE BONNE (OU MAUVAISE) FÉE SE PENCHE SUR VOTRE CERVEAU ?

Lorsque les nouvelles technologies modifient les capacités du cerveau humain, c'est toute l'humanité qui est bouleversée. L’approche mécanique du cerveau permet d’envisager sa modélisation, son traitement et son amélioration. Dès lors, tout semble possible et réalisable. Mais dans un monde où les neurosciences semblent omniprésentes, où l’intelligence devient un outil plutôt qu’un attribut, quel peut être l’avenir de l’homme ? En réunissant autour d’une table, un neurologue, un neurochirurgien, un développeur en Intelligence Artificielle et un philosophe, c’est la question du propre de l’homme qui sera débattue. Que penser de toutes ces bonnes (et mauvaises) fées qui se penchent sur le cerveau de l’homme en proférant des menaces et des promesses ?

Avec

  • Mathieu ANHEIM
    Professeur de neurologie aux hôpitaux universitaires de Strasbourg
  • Mustapha BENMEKHBI
    Neurochirurgien au Centre Hospitalier de Colmar
  • Dan GRÜNSTEIN
    CEO de TokTokDoc, service de télémédecine
  • Olivier PUTOIS
    Psychanalyste, psychologie clinicien et philosophe, Maître de Conférences à l'Université de Strasbourg

Animation : Aurélien BENOILID
Neurologue, chef de clinique assistant aux HUS


De nombreuses fées se penchent sur le cerveau de l’homme du berceau à la vieillesse. Cette table ronde animée par le neurologue Aurélien Benoilid tentera d’en faire un état des lieux au croisement des disciplines, mercredi 31 janvier de 18h à 20h. Sans fermer les yeux sur les mauvaises fées qui se pressent aussi au chevet de notre intelligence.

Mathieu Anheim, professeur de neurologie aux hôpitaux universitaires de Strasbourg, a créé un algorithme pour aider au diagnostic des maladies dégénératives rares et sait bien quelles sont les limites de l’intelligence artificielle aujourd’hui. « Le cerveau humain est un trésor qu’il faut qu’on protège », prévient-il. « Il fonctionne très bien et il est très difficile de l’améliorer. » Le professeur met en garde face au décalage entre le battage et les projections fantasmatiques sur l’intelligence artificielle et les problèmes actuels de la science qui « avance pas à pas pour soigner le cerveau des gens. »

Moustapha Benmekhbi est neurochirurgien à Strasbourg. Il apportera notamment son expertise pratique sur la première greffe de tête réalisée en Chine fin 2017 et les perspectives que cette opération ouvre.

Dan Grünstein est directeur de la société alsacienne TokTokDoc qui développe des services de télémédecine. Il a aussi développé un système de diagnostic ORL assisté par intelligence artificielle et est convaincu de « la capacité de l’intelligence artificielle à augmenter le docteur et à l’accompagner dans son diagnostic pour permettre une meilleure offre de soin aux patients à l’avenir ».

Olivier Putois, philosophe et psychanalyste vient de publier avec Alain Vanier et Bernard Golse Epistémologie et méthodologie en psychanalyse et en psychiatrie. Pour un vrai débat avec les neurosciences (Érès, 2017). Il y explore les convergences entre les champs si différents de la psychanalyse et des neurosciences pour une meilleure compréhension du fonctionnement cérébrales et du travail psychique.