Conserver ses ovocytes

Conserver ses ovocytes

Depuis fort longtemps, les hommes sont autorisés à conserver, s’ils le souhaitent, leurs gamètes. En revanche, chez les femmes cette conservation n’est autorisée que dans certaines circonstances très restreintes, comme par exemple le fait d’être atteinte d’une maladie qui peut obérer la fécondité ultérieure. Vestige du pouvoir des hommes sur le corps des femmes ? Manque de confiance sur l’utilisation tardive qu’elles pourraient solliciter ? Cette loi qui date de 2015 souligne, s’il en était besoin, une asymétrie fort curieuse des droits des hommes et des femmes à l’heure où l’on cherche jusque dans l’orthographe et la grammaire à faire disparaître les inégalités.

Avec

Animation : Joëlle BELAISCH-ALLART
Gynécologue à l'hôpital des quatre villes, à Sèvres (Hauts-de-Seine)