Karsten Lehmkülher

Biographie

Karsten Lehmkühler, né en 1963 en Allemagne, a fait des études de théologie protestante à Bâle, Erlangen et Strasbourg. Il était boursier de la Studienstiftung des deutschen Volkes et assistant scientifique à l’université d’Erlangen où il a soutenu ses thèses de doctorat et d’habilitation. Depuis 2004, il est professeur de théologie protestante à l’université de Strasbourg. Lehmkühler est membre de l’Équipe d’accueil 4378 « Théologie protestante » au sein de laquelle il a dirigé un groupe de recherche sur des questions de bioéthique. Pendant dix ans (2005-2015), il était membre du « Comité Consultatif de Protection des Personnes dans la Recherche Biomédicale » (CCP Est IV).

Depuis 2011, il intervient régulièrement dans le cadre du « Forum Européen de Bioéthique » à Strasbourg. Enraciné dans la théologie francophone et allemande, il est membre de la Wissenschaftliche Gesellschaft für Theologie, de la Internationale Bonhoeffer-Gesellschaft, et de l’Association de théologiens pour l’étude de la morale » (ATEM).Les recherches de Lehmkühler concernent, entre autre, des questions de bioéthique, la théologie de Dietrich Bonhoeffer et la théologie comparée des religions.

Pen_96px.png

Bibliographie sélective

  • Karsten Lehmkühler, Marc Vial (éd.), L’interruption médicale de grossesse. Questions d’éthique et d’accompagnement, Lyon, Olivétan, 2014. 
  • Marc Feix, Karsten Lehmkühler (éd.), Homme perfectible, homme augmenté ?, Revue d’éthique et de théologie morale, Hors-Série No 286, Paris, Cerf, 2015.
  • Jean-Gustave Hentz, Karsten Lehmkühler (éd.), Accompagnement spirituel des personnes en fin de vie. Témoignages et réflexions, Genève, Labor et Fides, 2015 (Pratiques 31).
  • « Le suicide dans l’histoire de la théologie : d’Augustin à Bonhoeffer », in : Etudes sur la mort. Revue de la Société de Thanatologie 150, 2017, p. 63-78.
  • « Droit de l’enfant? Droit à l’Enfant? Réflexions éthiques à propos de la gestation pour autrui », in : Frédéric Rognon (dir.), Mon corps et moi. N’ai-je de devoirs qu’envers autrui ?, Strasbourg, PUS, 2017 (Chemins d’éthique), p. 161-174.