Cecilia-Calheiros.png

Cécilia
Calheiros


Cecilia Calheiros est en doctorat de sociologie et d’anthropologie à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. C’est au prisme de la sociologie des sciences et des techniques d’une part, et de la sociologie du croire d’autre part, qu’elle interroge la place des sciences et techniques et les espoirs qu'elles drainent dans les sociétés occidentales. Ses recherches traitent plus précisément du mouvement transhumaniste et des croyances dans les technosciences. A partir des imaginaires et des attentes portant sur le futur ainsi que sur les modes d'engagements dans le mouvement, elle analyse ce que veut dire « être transhumaniste ».

Pen_96px.png

Bibliographie sélective

  • 2017 : « L'idéalisation du corps féminin au sein du transhumanisme : subordination, hyper-sexualisation et humanisation de la technique », Corps modifiés, Strathèse 6/2017.
  • 2015 : « Cyberespace et attentes eschatologiques : comment les technosciences participent - elles à la croyance en une humanité spirituellement connectée ? », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 15 | 2015, mis en ligne le 25 novembre 2015.
  • 2014 : « Cyberspace and Eschatological Expectations : On How Techno-Sciences Bolster the Belief in a Spiritually Connected Humanity » in Online Heidelberg Journal for Religions on the Internet, Volume 6 (2014), pp3-24.« Quand la Machine (pré)voit le futur : prophétisme cybernétique et apocalypse », Pernot, F. et Vial E., (Dir), 2014, Présages, prophéties et fins du monde, de l’Antiquité au XXIe siècle, Éditions de l’Amandier, pp235-280.
  • 2012 : « La fabrique d’une prophétie eschatologique par la cybernétique : le cas du Projet WebBot », Prédictions apocalyptiques et prévisions économiques, Raisons politiques, 2012/4 (n° 48), pp 51-63.