Odile BUISSON

Gynécologue




Odile Buisson gynécologue exerce l’échographie fœtale et gynécologique à Saint-Germain-en Laye. En 2004, elle rencontre le chirurgien Pierre Foldès, qui dans le cadre de ses recherches sur les réparations du clitoris, lui propose de pratiquer une échographie du clitoris afin d’en améliorer sa connaissance.

Suivent des séries d’échographies clitoridiennes ainsi qu’une échographie fonctionnelle du clitoris durant un coït ce qui s’avère être une première mondiale. Membre du conseil de l’ordre des médecins Yvelines, et travaillant avec diverses associations elle est engagée pour la promotion de la médecine sexuelle féminine, le soutien des personnes LGBT et se bat contre toute forme de police de la pensée et du sexe.

Pen_96px.png

Bibliographie sélective

  • Odile Buisson et Pierre Foldès Qui a peur du point G ? : le Plaisir féminin, une angoisse masculine, Jean-Claude Gawsewitch Éditeur, 2011
  • La disparition annoncée des gynécologues et des généralistes de la santé génésique», Le Monde,‎ 29 mars 2012
  • Sale temps pour les femmes : futures mères, si vous saviez !, Jean-Claude Gawsewitch Éditeur, 2013
  • La disparition annoncée des gynécologues et des généralistes de la santé génésique », Le Monde,‎ 29 mars 2012
  • La renaissance de l’accouchement douloureux» Huffington Post 15 mars 2013
  • Le mauvais genre » réponse aux députés UMP « qui contestent la notion d »identité sexuelle’ expliquée par certains manuels scolaires ». Le Monde 16 septembre 2011Florence Bertocchio, Odile Buisson et Sylvain Mimoun |
  • Les prostituées, premières victimes de la nouvelle loi» Huffington Post T3 avril 2016
  • L’épisiotomie, «une violence obstétricale», vraiment ? » Huffington Post 20 aout2017
  • Le médecin n’a pas à être le juge du droit des femmes à disposer de leur corps » Huffington Post 19 septembre 2018

TABLE RONDES → Intervenant