Marie-Frédérique BACQUÉ

Psychologue, professeure de psychopathologie à l'université de Strasbourg et psychanalyste française




Professeure des universités à Strasbourg, Marie-Frédérique Bacqué a une formation de psychopathologie clinique (Paris V) et d’anthropologie sociale (EHESS). Ses travaux portent essentiellement sur la question de la mort et du deuil dans les sociétés contemporaines. Elle s’interroge sur l’abandon des anciens rites religieux et sur le paradoxe de la demande de nouveaux rites funéraires. Elle a commencé à s’intéresser à ce domaine en travaillant en hématologie avec le Pr. Robert Zittoun.

En 1989, elle se lance dans une étude des structures de soins palliatifs au Royaume-Uni financée par le Conseil de l’Europe. Devant les avancées anglo-saxonnes dans le soutien des endeuillés et ses réflexions sur la mort, elle a adhéré à la Société de Thanatologie Française dont elle est aujourd’hui la présidente. Cette société étudie la mort et le mourir. Marie-Frédérique Bacqué en est la présidente depuis 2010.

Bibliographie sélective:

  • Elle est directrice de l’unité de recherche universitaire Subjectivité, lien social et modernité.
  • Elle est rédactrice en chef des revues Études sur la Mort et Psycho-oncologie.
  • Elle reçoit, depuis trente ans, en psychothérapie des personnes qui ont vécu des deuils traumatisants ou compliqués.
  • À l’université de Strasbourg, elle développe des recherches sur les effets et la valeur des psychothérapies d’inspiration psychanalytique.
  •  Elle co-anime des groupes d’endeuillés particulièrement avec l’association Nos tout petits d’Alsace.
  • Elle reçoit, depuis trente ans, en psychothérapie des personnes qui ont vécu des deuils traumatisants ou compliqués. À l’université de Strasbourg, elle développe des recherches sur les effets et la valeur des psychothérapies d’inspiration psychanalytique.

TABLE RONDES → Intervenant