Bernadette Bensaude-Vincent

Professeur à l’Université de Paris X Nanterre, membre du comité d’éthique du CNRS et de l’Académie de technologie, responsable du centre de recherche « histoire et philosophie des sciences ». Paris.




Professeure de philosophie des sciences et des techniques à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, Bernadette Bensaude-Vincent consacre l’essentiel de ses recherches à deux thèmes : d’une part l’histoire et la philosophie des sciences et technologies de la matière (chimie, science des matériaux, nanotechnologies); d’autre part, les relations entre sciences et public (histoire de la vulgarisation, démocratie technique).

Elle a publié plus d’une centaine d’articles sur ces sujets et une douzaine de livres. Elle est membre senior de l’Institut universitaire de France, membre de l’Académie des technologies (en France) et présidente de l’association VivAgora, dédiée à la mise en débat public des choix scientifiques et technologiques.

Ouvrages récents:

  • Fabriquer la vie. Où va la biologie de synthèse ? (co-auteur D. Benoît-Browaeyes) Paris, Seuil, 2011
  • Les vertiges de la technoscience, Paris, la découverte, 2009
  • Bionanoethique, (co-éd. R. Larrère, V. Nurock, Paris, Vuibert, 2008
  • Matière à penser, Essais d’histoire et de philosophie de la chimie, Paris, Presses de Paris Ouest, 2008.
  • Chemistry the Impure Science, (co-auteur J. Simon) London, Imperial College, 2008
  • Science and Spectacle in the European Enlightenment (co-éd. Christine Blondel) Aldershot, Ashgate, 2008
  • Faut-il avoir peur de la chimie ? Paris, Seuil, 2005.
  • Se libérer de la matière ? Fantasmes autour des nouvelles technologies. Paris INRA éditions, 2004.
  • Cent mots pour commencer à penser les sciences (Isabelle Stengers coll.) Paris, Seuil, 2003.
  • L’opinion publique et la science. À chacun son ignorance. Paris, Synthélabo, 2000, réédition sous le titre
  • La science contre l’opinion : histoire d’un divorce, Paris, Seuil, 2003.

TABLE RONDES → Intervenant