Astride Stuckelberger




Docteur en sociologie à l’université de Genève (Suisse).

Après avoir dirigé durant 9 ans le programme national de recherche sur le vieillissement et conduit de nombreuses recherches, elle s’est spécialisée dans les aspects bio- technologiques et technologiques liés au vieillissement ou à l’anti-âge. Elle a notamment été mandatée par le Département fédéral suisse de l’éducation et de l’innovation pour faire le point sur la « Médecine anti-âge » dont sont issus des ouvrages et articles tant scientifiques que pour le publique.

Au niveau européen et international, elle intervient en tant qu’experte dans diverses commissions pour les questions de technologie et biotechnologie.

Comme membre du comité d’éthique dans la recherche internationale à l’OMS, elle collabore à la réalisation d’un manuel pédagogique sur le sujet.

Elle est actuellement engagée dans un projet collaborateur avec l’OMS sur l’enseignement lié aux régulations sanitaires internationales.

Au niveau des Nations Unies, elle est présidente du Geneva International Network on Ageing (GINA) et du Comité sur le vieillissement. De plus, elle est secrétaire générale de l’Association européenne de gérontologie et de gériatrie qu’elle représente aux Nations Unies ainsi qu’un Association internationale de psychologie sociale aux Nations Unies. Dans ce cadre, elle est un leader pour le développement des droits de la personne âgée, absents de l’agenda il y a 3 ans encore, du Conseil des droits humains à Genève.

Elle a à son actif plus de 100 publications, rapports et livres parus.

TABLE RONDES → Intervenant